Création d’un point justice à Andernos-les-Bains

Le Conseil Départemental de l’Accès au Droit (CDAD) est un GIP qui a pour mission de permettre aux habitants du département de connaître leurs droits et obligations avant, pendant ou après une procédure judiciaire, dans un cadre de proximité. Pour permettre cet accès au droit à tout justiciable, il existe des lieux gratuits, confidentiels et anonymes permettant d’obtenir des informations et conseils juridiques. Ces lieux font partie du réseau Point-justice et sont coordonnés localement par le CDAD.

Après avoir constaté de nombreux besoins sur le territoire du Nord Bassin, les élus communautaires ont voté, lors du conseil communautaire du 13 décembre, la mise en place d’une convention entre la COBAN et le CDAD de la Gironde afin d’implanter un point-justice à la maison France Services d’Andernos-les-Bains avec notamment des permanences juridiques de professionnels du droit (avocats, notaires, juristes, médiateurs, défenseurs des droits, associations, etc.)

FONCTIONNEMENT DU POINT JUSTICE

Un accueil personnalisé

L’accueil sera assuré par les agents de la Maison France services de la ville d’Andernos-les-Bains.
Ce point justice sera ouvert au public du lundi au vendredi de 8 h30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 15. Cet accueil a pour but d’offrir au public qui se présente ou qui le contacte par téléphone une orientation vers des organismes chargés de la mise en œuvre de leurs droits.
La personne chargée de l’accueil aura pour mission de renseigner, et d’orienter les personnes vers l’association ou les intervenants assurant des permanences au sein du point justice.

Un service assurant une information juridique et des consultations juridiques gratuites

Des permanences seront assurées selon un planning d’intervention concerté avec les associations compétentes dans les domaines du droit qui font l’objet du plus grand nombre de questionnement du public (droit de la famille, droit du travail, droit du logement et droit de la consommation, aide aux victimes…).
Des consultations juridiques seront organisées par des auxiliaires de justice et des officiers ministériels sur rendez-vous.