LANCEMENT DU CONTRAT LOCAL DE SANTE A L’ECHELLE DU PAYS BARVAL

Les Maires et Présidents des 3 intercommunalités du Pays Barval : la COBAS, la COBAN et la Communauté de Communes du Val de l’Eyre s’engagent avec l’Agence Régionale de Santé dans un Contrat Local de Santé.

Les élus se sont réunis avec l’Agence Régionale de Santé, la Sous-préfecture d’Arcachon, la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département de la Gironde, le 23 avril dernier, pour lancer officiellement l’élaboration d’un Contrat Local de Santé à l’échelle du Bassin d’Arcachon-Val de l’Eyre.

Lancement du Contrat Local de Santé du Pays BARVAL le 26 avril 2021

Sans se substituer aux dispositifs existants, un Contrat Local de Santé permet de repérer et de répondre aux enjeux de santé d’un territoire, afin de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Il porte sur la promotion et prévention de la santé, les soins (ambulatoires et hospitaliers), l’accompagnement médico-social, mais aussi les déterminants sociaux.  Il permet d’être au plus près des problématiques locales et de s’adapter aux spécificités du territoire.

  • L’intérêt d’un Contrat Local de Santé est qu’il permet de réunir tous les acteurs concernés autour d’objectifs partagés, de faire converger les moyens, et émerger des initiatives.
    En effet, si les communes et intercommunalités ne disposent pas de compétences en matière de santé, elles définissent et mettent en œuvre des politiques publiques qui impactent de nombreux aspects de la santé des populations mais également l’environnement des professionnels (transport, logement etc.).

Suite aux difficultés remontées par les populations pour notamment accéder à un médecin référent mais aussi à certains spécialistes, les élus ont saisi l’Agence Régionale de Santé, qui a missionné l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) pour établir un diagnostic de la situation du territoire.
Si cet état des lieux a mis en avant une situation au global non préoccupante, il a permis de relever certaines problématiques portant sur la démographie des professions de santé, l’impact du vieillissement de la population,  les inégalités territoriales (entre le Nord et le Sud Bassin, mais également entre le Bassin et le Val de l’Eyre), ou encore l’accès aux soins de santé mentale.

C’est à la COBAS, qui porte ce dossier pour le compte des 3 intercommunalités dans le cadre du Pays BARVAL, et en visioconférence, que le Comité de pilotage de lancement de la démarche s’est tenu le 23 avril dernier. Il a permis de présenter les résultats d’une enquête de terrain, tout récemment menée auprès d’une centaine d’acteurs de la santé, pour compléter ce diagnostic et de caler la prochaine étape de ce travail qui reposera sur l’organisation d’un séminaire, en juin prochain, avec l’ensemble des acteurs pour définir les axes de travail permettant d’aboutir à des actions très concrètes. Un coordonnateur a également été recruté pour animer l’ensemble du projet.