La COBAN a inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime

Ce mercredi 18 septembre dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN), Marie LARRUE, Vice-Présidente en charge du développement et de la promotion économique, Jean-Guy PERRIERE, Vice-Président délégué aux déplacements et aux transports et Serge BAUDY, Maire de Marcheprime ont inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime, en présence d’Alain RENARD, Conseiller Départemental, qui représentait le Président GLEYZE. 

La piste cyclable de Biard : objectifs et vocations

Située le long de la RD1250, la liaison cyclable reliant le Pôle d’Echange Intermodal (PEI) de Marcheprime et le hameau de Biard est reconnue d’intérêt communautaire.

L’inauguration de la piste cyclable de Biard a marqué la fin de la 1èrephase de ce projet. Deux autres phases de travaux sont prévus dans les années à venir :

– Phase 2 : Marcheprime Biard / Quartier des argentières (2 800 ml)

– Phase 3 : Quartier des argentières / Biganos Bourg (3 350 ml).

Les PEI de Biganos et de Marcheprime connaissent un essor certain, marqué par la hausse de la fréquentation des TER en Nouvelle-Aquitaine, provoquant une pression sur l’accès aux espaces de stationnement, qu’il convient de maîtriser en donnant davantage d’attrait à l’accessibilité à vélo pour un report modal plus durable.

Cette liaison cyclable structurante incitera donc à l’usage de modes alternatifs à la voiture, renforcera l’intermodalité en facilitant l’accès aux PEI et favorisera la pratique du vélo, à des fins de loisir ou pour des déplacements domicile-travail ou domicile-établissement.

Elle représente également un enjeu fort de connexion entre la Métropole bordelaise et le cœur du Bassin d’Arcachon – Delta de l’Eyre, en offrant notamment aux cyclotouristes la possibilité d’accéder au littoral et de rejoindre la Vélodyssée depuis Bordeaux (sans préjuger de ce que projettent les territoires voisins, il peut être envisagé, à terme, qu’une liaison cyclable type véloroute, connecte directement la métropole bordelaise au cœur du Bassin d’Arcachon, reliant donc 2 pôles touristiques majeurs pour la Région).

Plus localement, cette piste permet de mieux connecter la commune de Marcheprime aux points d’intérêts touristiques du territoire, de façon à permettre une accessibilité cyclable directe, continue et sécurisée à la population et aux itinérants.

La COBAN a inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime

La traduction concrète du schéma des modes doux

Adopté le 6 février 2018, le schéma des modes doux fixe plusieurs axes de développement de la politique vélo de la COBAN.

La COBAN s’attache désormais à mettre en œuvre de manière opérationnelle le plan d’action détaillé dans le schéma. Les principales actions sont les suivantes :

  • Rompre les discontinuités cyclables
  • Développer le rayonnement cyclable des deux pôles d’échanges intermodaux de Biganos et Marcheprime
  • Harmoniser le jalonnement et la signalétique
  • Offrir des conditions d’accueil vélo attractives
  • Impulser des plans de déplacements d’établissement scolaires (PDES) et des plans de mobilité
  • Coordonner et suivre les petits aménagements cyclables des communes
  • Coordonner et suivre l’apaisement des traversées de bourgs

La COBAN entend mener aussi bien des actions de communication et d’éducation à la mobilité que des actions d’aménagement et d’équipement. En élaborant un programme pluriannuel d’investissements (PPI) Pistes cyclables à l’automne 2018, la COBAN projette un investissement de 10,3 millions d’euros sur la période 2019-2029. Ce PPI comprend la réalisation d’infrastructures cyclables, mais aussi l’installation d’abris-vélos sécurisés (de type consignes individuelles sécurisées) et de stationnements plus capacitaires.

Ce PPI, validé en Bureau communautaire le 6 novembre 2018 se base sur les objectifs suivants :

  • Déterminer les pistes et les aménagements d’intérêt communautaire
  • Prioriser et échelonner les différents projets

Ainsi, est considéré d’intérêt communautaire, les projets qui répondent à l’un ou l’autre des objectifs suivants :

  • Connexions entre communes du territoire, hors centre-bourg
  • Dessertes des zones d’activités
  • Dessertes des aires de covoiturage
  • Continuités entre les axes majeurs existants et les lieux d’intérêt communautaire

La valorisation du potentiel d’extension de la ZA existante de Réganeau

La zone d’activités de Réganeau, située le long de la RD1250, dispose d’un potentiel d’extension de 3,4 ha dont 24 910 m² cessibles. Son extension a pour objectif de venir compléter la zone artisanale existante qui s’étend actuellement sur 4 ha.

Le parti d’aménagement a consisté à conforter la vocation artisanale de la zone d’activités de Réganeau en privilégiant, dans l’aménagement de son extension, les petites parcelles (entre 1000 et 1 500 m²), tout en prévoyant la possibilité de vendre plusieurs parcelles à un seul acquéreur. Quatre  petits lots d’environ 500 m² chacun ont aussi été prévus, afin d’expérimenter un dimensionnement plus optimal du foncier par rapport aux besoins des artisans. En fonction du rythme de commercialisation des terrains et des demandes, d’autres lots pourront être divisés ultérieurement.

Le plan de composition prévoit 20 lots répartis en 3 secteurs :

  • En front de RD1250 : 5 lots
  • Dans le secteur intermédiaire de la ZA : 10 lots
  • En fond de ZA : 5 lots

Bilan de l’opération

Les dépenses totales sont estimées à 1 500 411,77 €.

Dans le cadre de l’aménagement du giratoire d’accès à la zone, situé sur la RD 1250, la COBAN a sollicité un fonds du Conseil Départemental de la Gironde et un fonds de concours communal correspondant à 20 % du montant HT de l’opération. Le coût du giratoire (hors études) est estimé à 161 185 €. En conséquence, la COBAN escompte recevoir, en recettes :

  • Un fonds de concours du CD33 de 50 000 € pondéré du coefficient de solidarité soit 48 000 €
  • Un fonds de concours de 32 237 € de la Commune

Ces recettes, confirmées par courrier par les collectivités concernées, s’élèvent à 80 237 € et ont été prises en compte dans le bilan total. En conséquence, elles viennent diminuer d’autant le montant des dépenses.

Afin de définir la grille tarifaire des terrains à la vente,trois secteurs ont été définis à l’intérieur du périmètre de la zone d’activité qui se distinguent par leur :

  • Visibilité commerciale
  • Accessibilité par rapport à la RD 1250
  • Niveau de constructibilité

Secteur 1 :Le secteur situé en front de RD 1250 bénéficiant d’une forte visibilité commerciale : tarif fixé à 72€/m2

Secteur 2 :Le secteur intermédiaire bénéficiant d’une accessibilité et d’une constructibilité optimales mais pas de visibilité depuis la route départementale : tarif fixé à 65€/m2

Secteur 3 : Le secteur situé en fond de ZA étant constitué de parcelles plus vastes : tarif fixé à 50€/m2

Depuis fin août, nous avons procédé à la signature de 4 compromis de vente portant sur 5 terrains. Les secteurs d’activité sont :

  • Cabinet de géomètres
  • Carrosserie
  • Contrôle technique
  • Menuisier

8 autres terrains sont d’ores et déjà réservés et devraient faire l’objet d’une signature de compromis dans les semaines qui viennent.

Les premières signatures d’actes authentiques devraient avoir lieu mi 2020 et les premières constructions voir le jour fin 2020.