DERNIER RAPPEL : inscription au transport scolaire impérativement dans les plus brefs délais

Le transport scolaire de la COBAN


LYCEENS COLLEGIENS / TER / LYCEENS INTERNES

Les inscriptions au transport scolaire, pour l’année scolaire 2019/2020,
sont à effectuer dans les plus brefs délais.

 

Pour procéder à l’inscription de votre enfant, cliquez sur le lien suivant :
https://coban-atlantique.anvergur.org/coban-atlantique/index.php.

 

Pour connaitre le point de montée de votre enfant, vous pouvez consulter la carte interactive, en cliquant sur le lien suivant :
https://coban-atlantique.anvergur.org/coban-atlantique/?target2=tv4.php&cli=coban-atlantique&ModeLight=true

 

Pour tous renseignements, merci de vous adresser à la Direction de la Mobilité et des Transports de la COBAN :

 

Concertation autour de l’extension du parc d’activités Mios Entreprises

Concertation autour de l’extension du parc d'activités Mios Entreprises

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) a lancé une concertation relative à l’extension du parc d’activités de Mios Entreprises.

 Une place stratégique

Le parc d’activités Mios Entreprises se situe le long de l’A63, au niveau de l’échangeur 23, et s’étend actuellement sur plus de 40 ha. Sa localisation stratégique, en entrée de Nord Bassin et avec un accès direct à l’autoroute Europe du Nord/Péninsule ibérique, en fait un pôle économique majeur du territoire. Actuellement, le parc accueille une majorité de PME/PMI de secteurs divers.

Le projet d’extension

Le foncier étant presque entièrement commercialisé, la COBAN a décidé d’engager l’extension du parc d’activités. L’enjeu est d’attirer des entreprises de services, des activités commerciales et des entreprises de grande taille ayant un besoin de foncier important (de 5 000 à 20 000 m² ou plus) à vocation industrielle ou de service. La localisation du parc implique un traitement particulier de son entrée en favorisant un bâti de qualité.

Une concertation programmée

Compte tenu des caractéristiques du projet (discontinuité spatiale entre les deux secteurs et absence de maîtrise foncière sur la totalité du foncier), les élus de la COBAN ont décidé de la mise en œuvre d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) en vue de l’extension de ce parc d’activités. En effet, le projet nécessite la mise en œuvre d’une démarche de concertation associant pendant toute la durée de l’élaboration du projet, les habitants, les associations locales et toutes autres personnes concernées par ce projet d’aménagement.

Une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage environnementale, juridique et technique en vue de l’aménagement d’une ZAC à vocation économique a été engagée dans le cadre d’un marché notifié au groupement Métaphore/Atis Conseil/VEDRI le 4 mars 2019. Cette mission intègre la conduite d’une démarche de concertation durant la phase d’élaboration du projet.

Cette mission étudie actuellement l’aménagement de 2 secteurs d’une emprise totale de 28,3 ha.

Un premier atelier a eu lieu le 25 juin dernier et avait pour objectif de lancer la concertation. Dans les semaines qui viennent,  il est aussi prévu d’organiser une exposition publique en Mairie de Mios, en Mairie annexe de Lacanau de Mios et à la COBAN, ainsi que la mise à disposition du public d’un dossier de concertation ainsi que d’un registre d’observations.

Un périmètre de concertation étendu

Concertation autour de l’extension du parc d'activités Mios Entreprises

 

 

L’actuel parc d’activités se situe sur les secteurs 1 et 2.

Les secteurs concernés par l’extension sont les secteurs 0 et 3.

Création d’une Zone Artisanale et aménagement d’un parking dans le secteur de Carrerot à Biganos

Plan de situation de la zone de Carrerot à Biganos

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) va prochainement lancer la création d’une zone artisanale située à proximité du site de SMURFIT KAPPA, sur le secteur dit de Carrerot à Biganos.

Une zone artisanale pour répondre aux besoins

L’emprise foncière totale est de 12 953 m² dont 10 730 m² cessibles. Le parti d’aménagement a consisté à aménager 9 lots de 1 000 à 1 400 m², tout en prévoyant la possibilité de vendre plusieurs parcelles à un seul acquéreur.

Cette nouvelle zone artisanale a vocation à répondre aux besoins des artisans de Biganos et du Nord Bassin dans un contexte où l’accès au foncier économique est de plus en plus contraint.

Le démarrage des travaux est prévu à l’automne pour une livraison des terrains début 2020.

Côté financement

Le montant estimatif des dépenses est de 880 549 €.

Le montant des recettes attendues est de 858 400 € sur la base d’un coût du m² viabilisé de 80 € HT.

Pour cette opération, la COBAN a obtenu une subvention de 155 761 € au titre de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR).

Situation du projet

Pour visualiser le plan de situation, cliquez ici.

Un nouveau parking à Carrerot

Victime de son succès, le Pôle d’Echanges Intermodal (P.E.I.) de Biganos connaît effectivement une saturation de ses espaces de stationnement.

La COBAN a réalisé une enquête de stationnement fin janvier – début février pour connaître notamment l’origine, la durée et les horaires de stationnement des usagers des P.E.I. de Biganos et Marcheprime. Les résultats ont permis de lancer rapidement des premières actions concrètes afin d’inciter à l’usage de modes alternatifs à la voiture personnelle, comme l’expérimentation durant 6 mois de vélos à assistance électrique en libre-service à Mios et Audenge pour rejoindre le P.E.I. de Biganos disposant également d’une station et l’expérimentation durant 6 mois aussi de deux véhicules Renault Mobility en auto-partage et disponibles en libre-service via une application.

Dans le même temps, les élus de la COBAN ont décidé d’aménager un parking de 150 places rue Carrerot, qui sera livré à l’automne 2019. Ce parking aura pour vocation d’accueillir les voitures stationnées pour une longue durée.

 

La COBAN, lauréate de l’Appel à Projets Vélos

La COBAN lauréate de l'appel à projets Vélos

Le vendredi 12 juillet, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) et Arnaud LEROY, Président de l’ADEME, en présence de Marie LARRUE et Jean-Guy PERRIERE, Vice-présidents à la COBAN, ont co-signé deux conventions de partenariat, dans le cadre de l’Appel à Projets Vélos lancé par l’ADEME, faisant suite au Plan Vélos annoncé par le Gouvernement en septembre 2018. 

La COBAN encourage les modes doux

Le gouvernement a présenté le 14 septembre 2018 son Plan Vélo et Mobilités actives, destiné à favoriser la pratique du vélo et à en tripler la part dans les déplacements quotidiens. Non-polluant, peu coûteux, accessible à tous et bon pour la santé, le vélo a de nombreux avantages pour les utilisateurs et la collectivité.

Consciente des enjeux rencontrés en matière de déplacement, la COBAN souhaite développer la dynamique de mobilité durable sur son territoire. En adoptant le 13 février 2018 un schéma des modes doux, la COBAN a affirmé sa volonté de favoriser et soutenir les mobilités actives. En mettant l’accent sur les continuités cyclables, l’intermodalité, l’information et la sensibilisation ou encore de nouveaux services de mobilité, la COBAN entend créer des conditions favorables à la pratique du vélo.

L’Appel à Projets Vélos

L’appel à projets, opéré par l’ADEME, a pour objectif d’accompagner les territoires pour leur permettre d’anticiper la mise en œuvre du plan vélo, de mobiliser la dotation de soutien à l’investissement sur des projets d’infrastructures cyclables aboutis et plus globalement de soutenir les territoires dans le cadre de la définition et de la mise en œuvre de leur politique cyclable.

Il est composé de 3 axes :

  • Axe 1 : soutenir la construction d’une stratégie de développement d’aménagements cyclables via le financement d’études,
  • Axe 2 : soutenir le développement de l’usage du vélo dans les territoires en finançant l’émergence de services vélos et la mise en œuvre de solutions innovantes,
  • Axe 3 : soutenir l’ingénierie territoriale pour mettre en œuvre une politique cyclable intégrée à l’échelle du territoire en finançant le recrutement de chargés de mission vélo et la création de campagnes de communication.

Cet appel à projets était ouvert aux territoires ruraux, aux périphéries des communautés urbaines ou des Métropoles (2ème couronne), ainsi qu’aux communautés d’agglomérations, plus particulièrement les EPCI qui ne font pas l’objet d’un Plan de Déplacements Urbains (PDU) obligatoire, ou EPCI dont la ville la plus peuplée ne dépasse pas 100 000 habitants.

Le montant total maximal de l’aide par porteur de projet est fixé à 200 000 €.

La COBAN a souhaité se porter candidate et déposer un projet dès le premier relevé ouvert à automne 2018. En avril dernier, le dossier a été réputé retenu, parmi 300 dossiers déposés. La contractualisation est la première en Gironde et a été double, compte tenu des deux sources de financement utilisées par l’ADEME pour financer l’AAP Vélo & Territoires. C’est ainsi que les deux institutions ont signé :

  • une convention pour le chargé de mission non éligible au programme CEE  (72 000 € d’aide),
  • une convention pour le reste du programme qui émargera au programme CEE (7 500 € d’aide, étude jalonnement et communication).

Le stationnement vélo envisagé n’est éligible qu’au programme « ALVEOLE ».  30 000 places de stationnement sont susceptibles d’être aidées, avec une aide à 60 %.

Un nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBAN

Nouveau covering 2019 des camions-bennes de la COBAN "ce camion est plein de ressources"

Le 11 juillet dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN), est venu découvrir le nouveau « covering » des camions bennes, au centre de transfert de Lège-Cap Ferret, accompagné de Yohann MALBRANCQ, Directeur d’Agence Collectivités à SUEZ et de Ronan FLEHO, Directeur Développement à SUEZ.

Cette visite était l’occasion pour les élus et les représentants de SUEZ de découvrir les trois nouveaux visuels de communication qui habillent désormais les camions bennes, dont le message générique mis en avant est « ce camion est plein de ressources ».

Un nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBANUn nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBANUn nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBAN

SUEZ, dans le cadre d’un marché, est le prestataire de collecte de la COBAN. C’est à ce titre que la société a accompagné la collectivité dans la création et le financement de ce nouvel habillage.

Cette campagne permet de sensibiliser les habitants aux enjeux du tri, du recyclage et de l’économie circulaire. L’accent est mis sur la préservation du territoire et celle de la qualité et du cadre de vie remarquable. Cette nouvelle campagne est ainsi en cohérence avec les messages que la collectivité véhicule. En effet, les services de collecte et de recyclage sont aujourd’hui essentiels à la qualité de vie et participent à la régénération des ressources par le traitement et la valorisation des déchets.

Une exposition photos retraçant les étapes de mise en place du « covering » et le travail quotidien des agents de collecte a été présentée à cette occasion.

En 2020, les consignes de tri seront simplifiées et étendues à l’ensemble des emballages, notamment en plastique, qui seront valorisés. Pour cela, une communication grand public sera lancée pour informer les usagers.

Conseil Communautaire du 19 juin 2019 : des décisions autour des transports et de la mobilité

Le Conseil Communautaire de la COBAN

Ce mercredi 19 juin 2019, le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon s’est réuni en séance ordinaire. A l’ordre du jour, des points d’administration générale, de développement économique, de ressources humaines, d’aménagement de territoire, d’environnement mais aussi relatifs aux transports et à la mobilité… 

 

La COBAN, nouvelle autorité organisatrice de la mobilité

La COBAN est, depuis le 1erjanvier 2018, l’autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire, et de façon effective depuis le 1erjanvier 2019. A ce titre, le Conseil Communautaire doit se positionner sur un certain nombre de points.

 

Le transport des usagers scolaires sur le réseau ferroviaire régional

A l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire, il était question d’approuver la convention avec la Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF Mobilités, afin de définir les modalités de distribution des Abonnements Scolaires Réglementés (ASR) par SNCF Mobilités, ainsi que les modalités de prise en charge par la COBAN de ces abonnements, une fois la part familiale déduite. Sont concernés par cette tarification les élèves externes ou demi-pensionnaires résidents de la Commune de Marcheprime (gare) et scolarisés dans un établissement scolaire situés à Biganos. Le Conseil Communautaire a ainsi validé à l’unanimité cette convention, fixant la prise en charge de la COBAN à 328 € par élève, déduction faite de la part familiale. Les familles s’acquitteront d’une contribution de 136 € en cas de respect des critères de prise en charge (résider à plus de 3 km de l’établissement et être scolarisé dans son établissement de secteur) et 211,70 € en cas de non-respect de ces critères.

 

Le transport scolaire sur le ressort territorial de la COBAN

Il était également question, lors de ce Conseil, d’approuver la convention définissant les modalités de la coopération entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la COBAN relative au transport des élèves :

  • domiciliés dans une commune membre de la COBAN et utilisant un service de la Région pour rejoindre leur établissement situé à l’intérieur du ressort territorial de la COBAN ;
  • domiciliés hors du ressort territorial de la COBAN et utilisant un service intégralement compris dans le ressort territorial relevant de la COBAN pour rejoindre ou repartir d’un établissement scolaire situé à l’intérieur du territoire communautaire ;
  • en garde alternée, avec un parent résidant dans le ressort territorial de la COBAN et un autre dans le ressort de la Région Nouvelle-Aquitaine.

La rémunération forfaitaire entre les deux collectivités est fixée à 1 082 € pour les deux premiers cas et 541 € pour le troisième cas. Les familles s’acquitteront de la part familiale fixée par la COBAN (1er et 3ème cas) ou par la Région (2nd cas), conformément à leur règlement de transport respectif.

 

Le transport scolaire des élèves de primaire

L’ensemble des élus communautaires a également validé, à l’unanimité, le maintien de la délégation aux communes du transport scolaire des élèves du primaire. En effet, une convention de délégation de compétence du Département de la Gironde, puis de la Région Nouvelle-Aquitaine aux communes désignées comme autorités organisatrices de second rang, signée en 2012 arrive à son terme. Cette délégation porte sur 18 circuits et 6 communes (Arès et Mios ne proposent pas de transport scolaire). La COBAN fait le choix ici de maintenir cette délégation de compétence. La COBAN reste en charge de la politique générale des transports scolaires, de la conclusion des contrats et participe au coût du service, sur la base de la différence entre le coût du service et les recettes. Les communes prennent en charge l’organisation quotidienne, les relations avec les usagers et la tarification et la perception des recettes. Cette convention, signée avec chacune des 6 communes concernées, sera conclue pour une durée d’un an, tacitement renouvelable.

 

Prolongation d’un an du contrat de concession

Le Conseil Communautaire s’est positionné sur le renouvellement pour une durée d’un an du contrat de concession, dans le cadre de la Délégation de Service Public (DSP), pour laquelle la Région était engagée. En effet, la COBAN s’est substituée, en matière de transport scolaire, à la Région depuis le 1erjanvier 2018. Le contrat de DSP arrivant à son terme le 31 août 2019, le prolongement d’un an dudit contrat permettra à la COBAN de réaliser les études et mener les procédures nécessaires à l’amélioration et au renouvellement des circuits de transport scolaire.

 

Réalisation d’une nouvelle piste cyclable entre le bourg de Marcheprime et le hameau de Biard

Il était également question, lors de cette séance, de signer une convention d’occupation avec le Département de la Gironde, dans le cadre de la réalisation d’une piste cyclable, entre le bourg de Marcheprime et le hameau de Biard. En effet, une partie de l’emprise se situe sur la route départementale n°1250. Les travaux devraient débuter en septembre prochain. Ils s’inscrivent dans la politique de mobilité voulue par les élus, marquée par le développement des pistes cyclables, afin d’inciter à l’usage des modes alternatifs à la voiture et favoriser la pratique du vélo.

Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin

Signature officielle du bail emphytéotique

Le 14 juin dernier, Nathalie LE YONDRE, Maire d’Audenge, a signé officiellement la promesse de bail pour l’implantation d’un parc photovoltaïque, en lieu et place du site réhabilité du centre de stockage des déchets d’Audenge (40 ha), en présence de Bruno LAFON, Président de la COBAN et d’Olivier VERGNE, Gérant d’EVEO Développements. 

Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin

En février 2018, la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) a publié un appel à manifestation d’intérêt pour le choix d’une développeur de centrales photovoltaïques pour la mise en œuvre d’installations sur les sites réhabilités du centre de stockage de déchets d’Audenge (40 ha) et les anciennes décharges d’Andernos-les-Bains (4 ha), Biganos (lieu-dit Bois de Caubet, 2,8 ha) et Mios (lieu-dit Cassadotte, 2,2 ha).

Ce projet intercommunal s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique (Loi ALUR) et de la labellisation « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » (TEPCV) que possède le territoire du Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre.

A la suite de l’analyse des dossiers déposés par des développeurs de centrales photovoltaïques, le choix des élus de la COBAN s’est porté sur le groupement EVEO/LANGA, fort de son expérience sur 21 sites en France. Le groupement prendra en charge l’ensemble du projet, de la conception à son exploitation, au travers de la signature d’un bail emphytéotique avec la COBAN.

Le permis de construire a été déposé en octobre 2018, s’en est suivie une phase d’enquête publique, qui s’est achevée le 5 mars 2019.

A la suite de l’avis favorable de la Commission de Régulation de l’Energie et de la signature du bail emphytéotique, 21 mois de travaux seront nécessaires. La mise en production pourrait intervenir au 3ème trimestre de 2021.Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin

Portes Ouvertes au C.F.A. d’Audenge le 24 mai

Portes ouvertes au CFA d'Audenge vendredi 24 mai 2019

Vendredi 24 mai dernier, le BTP CFA de la Gironde a organisé la 1ère Journée Éco-construction et Innovation BTP du Pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre, à l’antenne du Centre de Formation des Apprentis d’Audenge, en partenariat avec la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord, la COBAN.

A cette occasion, de nombreuses animations et ateliers étaient programmés, dans l’esprit « Journée Portes Ouvertes ».

L’antenne du CFA d’Audenge

Depuis 1972, le CFA du BTP de Blanquefort dispose d’une antenne sur Audenge qui accueille, chaque année, une trentaine d’apprentis sur un cycle 2 semaines en entreprise/1 semaine au CFA. 3 formateurs sont en charge de l’aspect pédagogique.

Au regard des besoins identifiés dans les entreprises du territoire, le CFA souhaite développer son offre de formation pour répondre aux besoins des entreprises et notamment des artisans.

Concrètement, sur l’antenne d’Audenge, les apprentis peuvent se former aux techniques de tous les métiers du BTP à l’exception de l’électricité : maçonnerie, peinture, carrelage, gros œuvre…

Conscient des évolutions à l’œuvre dans les façons de faire et la place notamment des technologies dans les activités de la construction, un des enjeux forts du CFA est notamment de former les jeunes aux nouvelles méthodes de construction (construction durable, usage des outils technologiques, BIM Modélisation des Informations du Bâtiment…).

La Journée de l’Éco-construction et de l’Innovation

Elle s’est déroulée le vendredi 24 mai dernier, entre 9h30 et 15h30, en présence de Bruno LAFON, Président de la COBAN, Nathalie LE YONDRE, Maire d’Audenge et David LABARBE, Directeur du CFA BTP de Gironde.

Elle avait pour objet de promouvoir l’antenne du CFA, l’alternance et les métiers de l’éco-construction sur le Pays du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre.

Elle visait, à ce titre, différents publics : jeunes, enseignants, familles, entreprises, institutionnels, élus.

Plusieurs temps forts ont jalonné la journée :

– des tables-rondes sur le BIM, la réforme de la formation professionnelle, la prévention des risques professionnels,

– des échanges avec les entreprises partenaires sur la thématique de la construction durable et des produits biosourcés – des démonstrations,

– un temps réservé aux discours institutionnels.

Le partenariat avec la COBAN

La COBAN s’est associée à cette manifestation qui s’inscrit pleinement dans les objectifs de son Schéma de Développement Économique :

– à axe 1 : projet de Parc d’Activités de Croix d’Hins à Marcheprime autour de la thématique éco-construction,

– à axe 2 : accompagnement des entreprises dans leur recrutement emploi/formation,

– à axe 3 : filières bois et construction : développement des partenariats avec les acteurs économiques du territoire et dans les dispositifs déjà créés sur le territoire (ÉCO’BAN).

L’intérêt de ce partenariat est multiple :
– mettre l’accent sur la cohérence avec les axes stratégiques de la COBAN en matière de développement économique,
– investir le champ de la formation et de l’emploi sous l’angle du besoin des entreprises,
– contribuer à ancrer et développer le CFA du BTP sur le Nord Bassin,
– accompagner la mutation du BTP vers l’éco-construction,
– établir des liens avec les entreprises de la filière Construction (y compris Construction Bois),
– mettre en synergie les acteurs du territoire et le dispositif ÉCO’BAN.

Cette manifestation entre dans le cadre du Mois du Développement Économique
que la COBAN organise en mai et juin : voir le programme.

Pose de la 1ère pierre de l’extension de la Z.A. de Réganeau à Marcheprime le 7 mai

Pose de la 1ère pierre de l'extension de la Z.A. de Réganeau à Marcheprime le 7 mai

Le 7 mai dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon (COBAN), Marie LARRUE, Vice-Présidente en charge du développement et de la promotion économique, et Serge BAUDY, Maire de Marcheprime ont posé la 1èrepierre de l’extension de la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime.

Pose de la 1ère pierre de l'extension de la Z.A. de Réganeau à Marcheprime le 7 mai

La valorisation du potentiel d’extension de la ZA existante

La zone d’activités de Réganeau, située le long de la RD1250, dispose d’un potentiel d’extension de 3,4 ha dont 24 910 m² cessibles. Son extension a pour objectif de venir compléter la zone artisanale existante qui s’étend actuellement sur 4 ha.

Le parti d’aménagement a consisté à conforter la vocation artisanale de la zone d’activités de Réganeau en privilégiant, dans l’aménagement de son extension, les petites parcelles (entre 1000 et 1 500 m²), tout en prévoyant la possibilité de vendre plusieurs parcelles à un seul acquéreur. Quatre  petits lots d’environ 500 m² chacun ont aussi été prévus, afin d’expérimenter un dimensionnement plus optimal du foncier par rapport aux besoins des artisans. En fonction du rythme de commercialisation des terrains et des demandes, d’autres lots pourront être divisés ultérieurement.

La livraison des terrains viabilisés est prévue au plus tard en septembre 2019. Les travaux du giratoire d’accès à l’extension seront, quant à eux, conduits à l’automne 2019 pour une livraison prévue, au plus tard, en janvier 2020.

Le plan de composition prévoit 20 lots répartis en 3 secteurs :

  • en front de RD1250 : 5 lots
  • dans le secteur intermédiaire de la ZA : 10 lots
  • en fond de ZA : 5 lots

Pose de la 1ère pierre de l'extension de la Z.A. de Réganeau à Marcheprime le 7 mai

Bilan de l’opération

Les dépenses totales sont estimées à 1 500 411,77 €.

Dans le cadre de l’aménagement du giratoire d’accès à la zone, situé sur la RD 1250, la COBAN a sollicité un fonds du Conseil Départemental de la Gironde et un fonds de concours communal correspondant à 20 % du montant HT de l’opération. Le coût du giratoire (hors études) est estimé à 161 185 €. En conséquence, la COBAN escompte recevoir, en recettes :

  • un fonds de concours du CD33 de 50 000 € pondéré du coefficient de solidarité soit 48 000 €,
  • un fonds de concours de 32 237 € de la Commune.

Ces recettes, confirmées par courrier par les collectivités concernées, s’élèvent à 80 237 € et ont été prises en compte dans le bilan total. En conséquence, elles viennent diminuer d’autant le montant des dépenses.

Afin de définir la grille tarifaire des terrains à la vente, trois secteurs ont été définis à l’intérieur du périmètre de la zone d’activités qui se distinguent par leur visibilité commerciale, leur accessibilité par rapport à la RD 1250 et leur niveau de constructibilité.