Déchèterie professionnelle de Lège-Cap Ferret : TRAVAUX EN COURS

Attention travaux sur le Nord Bassin : des déviations sont mises en place

La déchèterie pour professionnels de Lège-Cap Ferret est en travaux du 14 octobre au 22 décembre 2019 inclus. Durant cette période, elle continuera de fonctionner sur un espace contraint. Les usagers doivent rester vigilants et respecter les consignes de sécurité, par l’intermédiaire de la signalétique de chantier.

Néanmoins, pour des raisons d’organisation de ces travaux, le site sera fermé du 2 au 6 décembre 2019 inclus.

La COBAN : un nouveau « Territoire Vélo »

La COBAN : un nouveau "Territoire Vélo"
La COBAN a déposé son dossier de candidature pour le label « Territoire Vélo » le 5 mars 2019 auprès de la Fédération Française de Vélo. Accompagnée par le comité départemental, régional et le club de l’Union Sportive Andernosienne ainsi que des Kayocs Arésiens, la FFV s’est rendue à une visite technique sur le territoire du Nord Bassin, ce lundi 23 septembre.

Un territoire cyclable

La COBAN bénéficie d’une artère centrale grâce à la Vélodyssée® et la piste cyclable Mios-Bazas. Outre ces deux grandes épines dorsales, un maillage est réalisé entre ces grands axes et les communes du Nord Bassin. C’est plus de 169 km de linéaire cyclable qui sont recensés sur le territoire. Des nouvelles portions continuent de se développer ! En effet, pas plus tard que mercredi 18 septembre ce sont deux kilomètres de piste cyclable qui ont été inaugurés de Biard à Réganeau à Marcheprime.

Faciliter l’intermodalité

La Communauté d’Agglomération met tout en œuvre politique Mobilité, axée sur l’usage du vélo, par le biais d’un schéma de déplacement doux. Depuis juin dernier, une expérimentation de vélo à assistance électrique en libre-service a vu le jour à Biganos, Audenge et Mios.
L’objectif est de faciliter l’intermodalité et les déplacements des personnes non véhiculées. Les projets sont encore nombreux avec un programme pluriannuel d’investissements dans des pistes cyclables comprenant des projections d’investissement de l’ordre de 7,5 millions d’euros sur 2019-2029.

Baromètre des villes cyclables 2019 : lancement d’une enquête nationale

Les vélos électriques en libre-service de la COBAN en partenariat avec ECOVELO

Le 9 septembre dernier, la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette (FUB) a lancé la seconde édition de l’enquête nationale intitulée : « Baromètre des villes cyclables 2019 » jusqu’au 30 novembre. C’est une enquête de satisfaction destinée aux cyclistes, afin d’évaluer leur ressenti sur l’usage du vélo au sein de leur ville.
Pour participer à cette enquête : https://www.parlons-velo.fr/
Le lien de la carte interactive des résultats de 2017 : https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/vizhome/BarometredesVillesCyclablesresultatfinal/Accueil

Conseil Communautaire du 24/09/19 : des points sur la politique transport/mobilité

Conseil Communautaire du 24/09/19 : des points sur la politique transport/mobilité

Ce mardi 24 septembre 2019, le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord s’est réuni en séance ordinaire. A l’ordre du jour, des points d’administration générale, de développement économique, de ressources humaines, d’environnement et cadre de vie mais aussi relatifs au transport et à la mobilité…  

Une 1èrerentrée réussie

La COBAN est, depuis le 1erjanvier 2018, l’autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire, et de façon effective depuis le 1erjanvier 2019. La rentrée de septembre 2019 s’est passée sans accroc pour les 650 élémentaires, les 930 collégiens et les 500 lycéens transportés chaque jour jusqu’à leur établissement scolaire, sur la soixantaine de circuits établis.

Préparation de la rentrée 2020

A l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire, il était question de lancer une procédure d’appel d’offres ouvert pour ce qui est du marché de transport scolaire, en vue de la rentrée de septembre 2020. Cet accord-cadre à bons de commandes sera composé de 4 lots correspondant aux secteurs géographiques des établissements du 2èmedegré. La COBAN, soucieuse de l’environnement et de l’usage de moyens de transport plus propres, laissera le soin aux candidats de proposer la motorisation qui semble la mieux adaptée parmi le Bio GNV, le bioéthanol/SD95, l’hybride ou l’électrique.

Des modifications dans le service de transport interurbain pour les lycéens

Il était également question, lors de ce conseil, de modifier la convention de délégation de service public des transports interurbains et ainsi ajouter un retour le soir pour les lycéens résidant aux Argentières à Biganos, en raison d’une fin des cours plus tardive et ajouter une desserte sur la commune de Mios.  Avec cette modification d’itinéraire, toutes les communes et établissements du ressort territorial seront desservis par un service de transport relevant de la COBAN.

Aménagement d’un parking de délestage du PEI de Biganos

L’ensemble des élus communautaires ont également donné leur avis favorable sur la mise à disposition d’une parcelle en vue de l’aménagement d’un parking de délestage du Pôle d’Échange Intermodal (PEI) de Biganos, sur la rue de Carrerot, au travers d’une convention de mise à disposition des emprises foncières avec la ville de Biganos. Ce parking permettra de proposer une solution de stationnement moyenne et longue durée et de délester le parking du PEI dont le stationnement est de courte durée. Ce projet sera réalisé concomitamment aux travaux d’aménagement de la Zone d’Activités de Carrerot.

Création d’un parking de covoiturage à Mios

Le Conseil Communautaire s’est positionné favorablement sur le financement d’une aire de covoiturage au niveau de l’échangeur A660-2 Sud par le Département de la Gironde. Le recours grandissant à ce type de mobilité conduit à la saturation de cet équipement, qui a été porté de 80 places à 120 places en 2018, suite à des travaux d’agrandissement. L’aménagement de ce nouveau parking de 48 places permettra d’enrayer le stationnement sauvage régulier qui persiste. La COBAN, par une convention de partenariat, financerait l’opération à hauteur de 50%, soit 114 759,60 € HT.

Adhésion à l’ANATEEP

Il était également question, lors de cette séance, d’adhérer à l’Association Nationale pour les Transports Éducatifs de l’Enseignement Public (ANATEEP), qui accompagne les collectivités organisatrices de transport dans l’amélioration des transports éducatifs, culturels et scolaires. Cette association assure des missions de veille juridique, d’assistance et de sensibilisation à la sécurité. Par ce biais, la COBAN entend renforcer son expertise dans la gestion des transports scolaires.

Participation de la COBAN au World Clean Up Day de Smurfit Kappa

Participation de la COBAN au World Clean Up Day de Smurfit Kappa

La COBAN et la ville de Biganos se sont associées à Smurfit Kapa dans le cadre de l’organisation d’une opération de nettoyage des berges du Lacanau sur la commune de Biganos, au titre du World Clean Up Day, le lundi 23 septembre 2019en présence de Bruno LAFON, Président de la COBAN et Maire de Biganos et Nicolas LE FEUVRE, PDG de Smurfit Kapa Comptoir du Pin.

Dans le cadre d’un effort mondial, le groupe Smurfit Kappa a encouragé ses employés à travers le monde à soutenir l’événement sur leurs différents sites.

L’année dernière, l’entreprise Smurfit Kappa a lancé son initiative « Better Planet Packaging » qui vise à réduire les déchets d’emballage – notamment plastiques – qui finissent dans les océans ou les milieux naturels. Cette initiative encourage la collaboration et les partenariats pour promouvoir de nouvelles technologies d’emballages durables et innovantes, notamment à base de papier kraft fabriqué par l’usine de Biganos.

La crise mondiale des déchets est considérée comme un défi de société majeur. On estime que 10 millions de tonnes de déchets finissent dans les mers et les océans chaque année. Depuis 2008, plus de 20 millions de personnes, citoyens, entreprises et gouvernements, ont participé aux initiatives de la Journée mondiale du nettoyage dans 157 pays.

C’est tout naturellement, dans le cadre de sa compétence historique « ramassage des déchets » que la COBAN s’est associée à cette opération, en permettant à une délégation d’employés d’y participer et de sensibiliser aux bonnes pratiques. 

Participation de la COBAN au World Clean Up Day de Smurfit Kappa

 

La Recyclerie ATENOBA inaugurée

La Recyclerie ATENOBA inaugurée

Le vendredi 20 septembre dernier, Serge BAUDY, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) délégué à l’environnement, au développement durable et au cadre de vie et les membres de la Collégiale de l’Atelier Nord Bassin ont inauguré la Recyclerie ATENOBA, située à la Zone d’Activités d’Andernos-les-Bains, en présence d’Arnaud LEROY, Président de l’ADEME, Jean-Yves ROSAZZA, Maire d’Andernos-les-Bains et Marie LARRUE, Maire de Lanton et Conseillère Départementale.

La Recyclerie ATENOBA inaugurée

Bref historique

Cela commence en 2014 par une rencontre de femmes et d’hommes ayant une volonté commune  : faire face, ici, sur le territoire du Nord Bassin, à une consommation  démesurée,  qui finit, la plupart du temps à la poubelle…

Ils se fixent très rapidement pour objectif la mise en place de solutions locales pour  réduire les déchets, revoir les pratiques de consommation, contribuer à la promotion de l’économie circulaire, pour le bien de tous et celui de la planète.

L’équipe fait le choix d’une 1èresolution qui consiste à réparer les objets plutôt que de les jeter.

Le Repair-Café  voit le jour en 2015. Cet atelier d’auto-réparation permet aux particuliers souhaitant réparer des objets cassés ou en panne de le faire en compagnie de bénévoles, bricoleurs-experts. Un modèle venu des Pays-Bas qui fonctionne dans le monde entier (repaircafe.org), et permet de réparer, partager un savoir-faire qui tend à disparaître ; cela permet également de donner une certaine autonomie aux visiteurs en demande de solutions tout en créant du lien social.

L’Objectif Zéro Déchet ou « comment soulager notre quotidien, participer à la sauvegarde de l’environnement en allégeant notre poubelle, en réduisant les déchets ménagers à la source » est ainsi atteint.

Cette démarche collective vise à partager de bonnes pratiques, des astuces à appliquer au quotidien. L’association propose ainsi régulièrement différents ateliers participatifs : fabrication de produits ménagers, cosmétiques et d’hygiène ; démonstrations et ateliers d’alternatives aux produits à usage unique : furoshiki, sacs à vrac, lingettes textiles par exemple.

La maison Delamarre, dans le parc Louis David à Andernos est, durant 3 années, le cadre principal des ateliers organisés par l’association L’atelier Nord Bassin.  Devant une fréquentation croissante, le lieu devient trop petit, les visiteurs viennent du Nord Bassin et parfois du sud pour faire réparer aspirateurs,  chaîne-hifi ou machines à café, et les ateliers Zéro Déchet affichent vite complets.

Un local plus vaste devient nécessaire pour accueillir les ateliers, et d’autres besoins se précisent au fil du temps : les habitants du Nord Bassin souhaitent trouver, près de chez eux, un lieu où se débarrasser d’objets dont ils ne veulent plus mais qui peuvent avoir une 2èmevie en servant à d’autres,  et un lieu de partage d’idées et de compétences pour consommer moins et mieux.

Il est temps, pour l’association, de passer à la vitesse supérieure, de proposer au territoire et à ses habitants une RECYCLERIE.

L’équipe des bénévoles-organisateurs s’étoffe et les compétences humaines, l’énergie et la persévérance sont au rendez-vous pour porter ce projet. La motivation est également du côté des bénévoles qui mettent les bouchées doubles durant des mois pour aménager le local et lui donner une âme « couleur récup ».

La Recyclerie ATENOBA

La Recyclerie de l’ATElier NOrd BAssin, ouvre ses portes à la rentrée 2018, soutenue par la COBAN, qui finance la location de l’atelier, l’Union Européenne à travers le Fonds de Solidarité Européenne, l’ADEME qui accompagne de nombreux projets de recyclerie partout en France et enfin la Région Nouvelle-Aquitaine.

Le Repair-Café et le groupe Objectif Zéro Déchet peuvent désormais s’épanouir dans un local adapté et s’inscrire parmi les 4 fonctions piliers de la nouvelle Recyclerie :

– la collecte des objets inutilisés en apport volontaire,

– la revalorisation des objets,

–  la redistribution des objets de seconde main,

– la sensibilisation et la prévention.

La Recyclerie ATENOBA inaugurée

Informations pratiques  

  • Boutique : samedi de 10h à 13h et de 14h30 à 18h30 ainsi que le second mercredi de chaque mois sur les mêmes horaires
  • Apports volontaires et sur rdv (obligatoires pour les gros meubles !) au 07 69 55 20 14 : mercredi et vendredi de 9h30 à 12h30
  • L’atelier de réparation Repair Café : le 2ème samedi de chaque mois de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h00

La COBAN et l’Etablissement Public Foncier de Nouvelle-Aquitaine ont co-signé une convention-cadre

La COBAN et l’Etablissement Public Foncier de Nouvelle-Aquitaine ont co-signé une convention-cadre

Le mercredi 18 septembre dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) et Laurence ROUEDE, Présidente de l’Etablissement Public Foncier de Nouvelle-Aquitaine, représentée par Sylvain BRILLET, Directeur Général, ont co-signé une convention-cadre de partenariat.   

 L’EPF Nouvelle-Aquitaine

 Conformément aux dispositions du Code de l’Urbanisme (Art. L321-1 à L321-13, et R321-1 à R321-22 du Code de l’Urbanisme), un EPF est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) compétent pour négocier et constituer des réserves foncières en amont de la phase de réalisation de projet d’aménagement public.

L’EPF Nouvelle-Aquitaine accompagne les collectivités dans la définition de leur projet et favorise l’optimisation du foncier (regroupement de parcelles, densité et qualité urbaine…). Il peut apporter son appui en matière d’ingénierie foncière, notamment pour la définition d’une stratégie foncière d’anticipation.

Il a pour mission, dans le cadre  de conventions, la réalisation d’acquisitions foncières pour la maîtrise d’emprises qui seront des assiettes de projets, portés par la collectivité ou par un opérateur désigné en commun

La convention-cadre en question

L’objet de la convention :

  • Définir les objectifs d’intervention de l’EPF sur le territoire du Nord Bassin.
  • Engager la sortie d’opérations : recherche de gisements fonciers, mobilisation des opérateurs, mise en valeur d’opérations exemplaires.
  • Assister les communes dans leurs ambitions de renouvellement urbain.

La convention-cadre permet l’engagement de partenariats pour la réalisation de projets avec les communes ou avec l’EPCI, dans le cadre de conventions opérationnelles dont l’EPCI sera signataire.

La COBAN a inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime

La COBAN a inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime

Ce mercredi 18 septembre dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN), Marie LARRUE, Vice-Présidente en charge du développement et de la promotion économique, Jean-Guy PERRIERE, Vice-Président délégué aux déplacements et aux transports et Serge BAUDY, Maire de Marcheprime ont inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime, en présence d’Alain RENARD, Conseiller Départemental, qui représentait le Président GLEYZE. 

La piste cyclable de Biard : objectifs et vocations

Située le long de la RD1250, la liaison cyclable reliant le Pôle d’Echange Intermodal (PEI) de Marcheprime et le hameau de Biard est reconnue d’intérêt communautaire.

L’inauguration de la piste cyclable de Biard a marqué la fin de la 1èrephase de ce projet. Deux autres phases de travaux sont prévus dans les années à venir :

– Phase 2 : Marcheprime Biard / Quartier des argentières (2 800 ml)

– Phase 3 : Quartier des argentières / Biganos Bourg (3 350 ml).

Les PEI de Biganos et de Marcheprime connaissent un essor certain, marqué par la hausse de la fréquentation des TER en Nouvelle-Aquitaine, provoquant une pression sur l’accès aux espaces de stationnement, qu’il convient de maîtriser en donnant davantage d’attrait à l’accessibilité à vélo pour un report modal plus durable.

Cette liaison cyclable structurante incitera donc à l’usage de modes alternatifs à la voiture, renforcera l’intermodalité en facilitant l’accès aux PEI et favorisera la pratique du vélo, à des fins de loisir ou pour des déplacements domicile-travail ou domicile-établissement.

Elle représente également un enjeu fort de connexion entre la Métropole bordelaise et le cœur du Bassin d’Arcachon – Delta de l’Eyre, en offrant notamment aux cyclotouristes la possibilité d’accéder au littoral et de rejoindre la Vélodyssée depuis Bordeaux (sans préjuger de ce que projettent les territoires voisins, il peut être envisagé, à terme, qu’une liaison cyclable type véloroute, connecte directement la métropole bordelaise au cœur du Bassin d’Arcachon, reliant donc 2 pôles touristiques majeurs pour la Région).

Plus localement, cette piste permet de mieux connecter la commune de Marcheprime aux points d’intérêts touristiques du territoire, de façon à permettre une accessibilité cyclable directe, continue et sécurisée à la population et aux itinérants.

La COBAN a inauguré la piste cyclable de Biard et la Zone d’Activités de Réganeau à Marcheprime

La traduction concrète du schéma des modes doux

Adopté le 6 février 2018, le schéma des modes doux fixe plusieurs axes de développement de la politique vélo de la COBAN.

La COBAN s’attache désormais à mettre en œuvre de manière opérationnelle le plan d’action détaillé dans le schéma. Les principales actions sont les suivantes :

  • Rompre les discontinuités cyclables
  • Développer le rayonnement cyclable des deux pôles d’échanges intermodaux de Biganos et Marcheprime
  • Harmoniser le jalonnement et la signalétique
  • Offrir des conditions d’accueil vélo attractives
  • Impulser des plans de déplacements d’établissement scolaires (PDES) et des plans de mobilité
  • Coordonner et suivre les petits aménagements cyclables des communes
  • Coordonner et suivre l’apaisement des traversées de bourgs

La COBAN entend mener aussi bien des actions de communication et d’éducation à la mobilité que des actions d’aménagement et d’équipement. En élaborant un programme pluriannuel d’investissements (PPI) Pistes cyclables à l’automne 2018, la COBAN projette un investissement de 10,3 millions d’euros sur la période 2019-2029. Ce PPI comprend la réalisation d’infrastructures cyclables, mais aussi l’installation d’abris-vélos sécurisés (de type consignes individuelles sécurisées) et de stationnements plus capacitaires.

Ce PPI, validé en Bureau communautaire le 6 novembre 2018 se base sur les objectifs suivants :

  • Déterminer les pistes et les aménagements d’intérêt communautaire
  • Prioriser et échelonner les différents projets

Ainsi, est considéré d’intérêt communautaire, les projets qui répondent à l’un ou l’autre des objectifs suivants :

  • Connexions entre communes du territoire, hors centre-bourg
  • Dessertes des zones d’activités
  • Dessertes des aires de covoiturage
  • Continuités entre les axes majeurs existants et les lieux d’intérêt communautaire

La valorisation du potentiel d’extension de la ZA existante de Réganeau

La zone d’activités de Réganeau, située le long de la RD1250, dispose d’un potentiel d’extension de 3,4 ha dont 24 910 m² cessibles. Son extension a pour objectif de venir compléter la zone artisanale existante qui s’étend actuellement sur 4 ha.

Le parti d’aménagement a consisté à conforter la vocation artisanale de la zone d’activités de Réganeau en privilégiant, dans l’aménagement de son extension, les petites parcelles (entre 1000 et 1 500 m²), tout en prévoyant la possibilité de vendre plusieurs parcelles à un seul acquéreur. Quatre  petits lots d’environ 500 m² chacun ont aussi été prévus, afin d’expérimenter un dimensionnement plus optimal du foncier par rapport aux besoins des artisans. En fonction du rythme de commercialisation des terrains et des demandes, d’autres lots pourront être divisés ultérieurement.

Le plan de composition prévoit 20 lots répartis en 3 secteurs :

  • En front de RD1250 : 5 lots
  • Dans le secteur intermédiaire de la ZA : 10 lots
  • En fond de ZA : 5 lots

Bilan de l’opération

Les dépenses totales sont estimées à 1 500 411,77 €.

Dans le cadre de l’aménagement du giratoire d’accès à la zone, situé sur la RD 1250, la COBAN a sollicité un fonds du Conseil Départemental de la Gironde et un fonds de concours communal correspondant à 20 % du montant HT de l’opération. Le coût du giratoire (hors études) est estimé à 161 185 €. En conséquence, la COBAN escompte recevoir, en recettes :

  • Un fonds de concours du CD33 de 50 000 € pondéré du coefficient de solidarité soit 48 000 €
  • Un fonds de concours de 32 237 € de la Commune

Ces recettes, confirmées par courrier par les collectivités concernées, s’élèvent à 80 237 € et ont été prises en compte dans le bilan total. En conséquence, elles viennent diminuer d’autant le montant des dépenses.

Afin de définir la grille tarifaire des terrains à la vente,trois secteurs ont été définis à l’intérieur du périmètre de la zone d’activité qui se distinguent par leur :

  • Visibilité commerciale
  • Accessibilité par rapport à la RD 1250
  • Niveau de constructibilité

Secteur 1 :Le secteur situé en front de RD 1250 bénéficiant d’une forte visibilité commerciale : tarif fixé à 72€/m2

Secteur 2 :Le secteur intermédiaire bénéficiant d’une accessibilité et d’une constructibilité optimales mais pas de visibilité depuis la route départementale : tarif fixé à 65€/m2

Secteur 3 : Le secteur situé en fond de ZA étant constitué de parcelles plus vastes : tarif fixé à 50€/m2

Depuis fin août, nous avons procédé à la signature de 4 compromis de vente portant sur 5 terrains. Les secteurs d’activité sont :

  • Cabinet de géomètres
  • Carrosserie
  • Contrôle technique
  • Menuisier

8 autres terrains sont d’ores et déjà réservés et devraient faire l’objet d’une signature de compromis dans les semaines qui viennent.

Les premières signatures d’actes authentiques devraient avoir lieu mi 2020 et les premières constructions voir le jour fin 2020.

Concertation autour de l’extension du parc d’activités Mios Entreprises

Concertation autour de l’extension du parc d'activités Mios Entreprises

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) a lancé une concertation relative à l’extension du parc d’activités de Mios Entreprises.

 Une place stratégique

Le parc d’activités Mios Entreprises se situe le long de l’A63, au niveau de l’échangeur 23, et s’étend actuellement sur plus de 40 ha. Sa localisation stratégique, en entrée de Nord Bassin et avec un accès direct à l’autoroute Europe du Nord/Péninsule ibérique, en fait un pôle économique majeur du territoire. Actuellement, le parc accueille une majorité de PME/PMI de secteurs divers.

Le projet d’extension

Le foncier étant presque entièrement commercialisé, la COBAN a décidé d’engager l’extension du parc d’activités. L’enjeu est d’attirer des entreprises de services, des activités commerciales et des entreprises de grande taille ayant un besoin de foncier important (de 5 000 à 20 000 m² ou plus) à vocation industrielle ou de service. La localisation du parc implique un traitement particulier de son entrée en favorisant un bâti de qualité.

Une concertation programmée

Compte tenu des caractéristiques du projet (discontinuité spatiale entre les deux secteurs et absence de maîtrise foncière sur la totalité du foncier), les élus de la COBAN ont décidé de la mise en œuvre d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) en vue de l’extension de ce parc d’activités. En effet, le projet nécessite la mise en œuvre d’une démarche de concertation associant pendant toute la durée de l’élaboration du projet, les habitants, les associations locales et toutes autres personnes concernées par ce projet d’aménagement.

Une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage environnementale, juridique et technique en vue de l’aménagement d’une ZAC à vocation économique a été engagée dans le cadre d’un marché notifié au groupement Métaphore/Atis Conseil/VEDRI le 4 mars 2019. Cette mission intègre la conduite d’une démarche de concertation durant la phase d’élaboration du projet.

Cette mission étudie actuellement l’aménagement de 2 secteurs d’une emprise totale de 28,3 ha.

Un premier atelier a eu lieu le 25 juin dernier et avait pour objectif de lancer la concertation. Dans les semaines qui viennent,  il est aussi prévu d’organiser une exposition publique en Mairie de Mios, en Mairie annexe de Lacanau de Mios et à la COBAN, ainsi que la mise à disposition du public d’un dossier de concertation ainsi que d’un registre d’observations.

Un périmètre de concertation étendu

Concertation autour de l’extension du parc d'activités Mios Entreprises

 

 

L’actuel parc d’activités se situe sur les secteurs 1 et 2.

Les secteurs concernés par l’extension sont les secteurs 0 et 3.

Création d’une Zone Artisanale et aménagement d’un parking dans le secteur de Carrerot à Biganos

Plan de situation de la zone de Carrerot à Biganos

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) va prochainement lancer la création d’une zone artisanale située à proximité du site de SMURFIT KAPPA, sur le secteur dit de Carrerot à Biganos.

Une zone artisanale pour répondre aux besoins

L’emprise foncière totale est de 12 953 m² dont 10 730 m² cessibles. Le parti d’aménagement a consisté à aménager 9 lots de 1 000 à 1 400 m², tout en prévoyant la possibilité de vendre plusieurs parcelles à un seul acquéreur.

Cette nouvelle zone artisanale a vocation à répondre aux besoins des artisans de Biganos et du Nord Bassin dans un contexte où l’accès au foncier économique est de plus en plus contraint.

Le démarrage des travaux est prévu à l’automne pour une livraison des terrains début 2020.

Côté financement

Le montant estimatif des dépenses est de 880 549 €.

Le montant des recettes attendues est de 858 400 € sur la base d’un coût du m² viabilisé de 80 € HT.

Pour cette opération, la COBAN a obtenu une subvention de 155 761 € au titre de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR).

Situation du projet

Pour visualiser le plan de situation, cliquez ici.

Un nouveau parking à Carrerot

Victime de son succès, le Pôle d’Echanges Intermodal (P.E.I.) de Biganos connaît effectivement une saturation de ses espaces de stationnement.

La COBAN a réalisé une enquête de stationnement fin janvier – début février pour connaître notamment l’origine, la durée et les horaires de stationnement des usagers des P.E.I. de Biganos et Marcheprime. Les résultats ont permis de lancer rapidement des premières actions concrètes afin d’inciter à l’usage de modes alternatifs à la voiture personnelle, comme l’expérimentation durant 6 mois de vélos à assistance électrique en libre-service à Mios et Audenge pour rejoindre le P.E.I. de Biganos disposant également d’une station et l’expérimentation durant 6 mois aussi de deux véhicules Renault Mobility en auto-partage et disponibles en libre-service via une application.

Dans le même temps, les élus de la COBAN ont décidé d’aménager un parking de 150 places rue Carrerot, qui sera livré à l’automne 2019. Ce parking aura pour vocation d’accueillir les voitures stationnées pour une longue durée.

 

Un nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBAN

Nouveau covering 2019 des camions-bennes de la COBAN "ce camion est plein de ressources"

Le 11 juillet dernier, Bruno LAFON, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN), est venu découvrir le nouveau « covering » des camions bennes, au centre de transfert de Lège-Cap Ferret, accompagné de Yohann MALBRANCQ, Directeur d’Agence Collectivités à SUEZ et de Ronan FLEHO, Directeur Développement à SUEZ.

Cette visite était l’occasion pour les élus et les représentants de SUEZ de découvrir les trois nouveaux visuels de communication qui habillent désormais les camions bennes, dont le message générique mis en avant est « ce camion est plein de ressources ».

Un nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBANUn nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBANUn nouveau « covering » pour les camions bennes de la COBAN

SUEZ, dans le cadre d’un marché, est le prestataire de collecte de la COBAN. C’est à ce titre que la société a accompagné la collectivité dans la création et le financement de ce nouvel habillage.

Cette campagne permet de sensibiliser les habitants aux enjeux du tri, du recyclage et de l’économie circulaire. L’accent est mis sur la préservation du territoire et celle de la qualité et du cadre de vie remarquable. Cette nouvelle campagne est ainsi en cohérence avec les messages que la collectivité véhicule. En effet, les services de collecte et de recyclage sont aujourd’hui essentiels à la qualité de vie et participent à la régénération des ressources par le traitement et la valorisation des déchets.

Une exposition photos retraçant les étapes de mise en place du « covering » et le travail quotidien des agents de collecte a été présentée à cette occasion.

En 2020, les consignes de tri seront simplifiées et étendues à l’ensemble des emballages, notamment en plastique, qui seront valorisés. Pour cela, une communication grand public sera lancée pour informer les usagers.

Conseil Communautaire du 19 juin 2019 : des décisions autour des transports et de la mobilité

Le Conseil Communautaire de la COBAN

Ce mercredi 19 juin 2019, le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon s’est réuni en séance ordinaire. A l’ordre du jour, des points d’administration générale, de développement économique, de ressources humaines, d’aménagement de territoire, d’environnement mais aussi relatifs aux transports et à la mobilité… 

 

La COBAN, nouvelle autorité organisatrice de la mobilité

La COBAN est, depuis le 1erjanvier 2018, l’autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire, et de façon effective depuis le 1erjanvier 2019. A ce titre, le Conseil Communautaire doit se positionner sur un certain nombre de points.

 

Le transport des usagers scolaires sur le réseau ferroviaire régional

A l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire, il était question d’approuver la convention avec la Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF Mobilités, afin de définir les modalités de distribution des Abonnements Scolaires Réglementés (ASR) par SNCF Mobilités, ainsi que les modalités de prise en charge par la COBAN de ces abonnements, une fois la part familiale déduite. Sont concernés par cette tarification les élèves externes ou demi-pensionnaires résidents de la Commune de Marcheprime (gare) et scolarisés dans un établissement scolaire situés à Biganos. Le Conseil Communautaire a ainsi validé à l’unanimité cette convention, fixant la prise en charge de la COBAN à 328 € par élève, déduction faite de la part familiale. Les familles s’acquitteront d’une contribution de 136 € en cas de respect des critères de prise en charge (résider à plus de 3 km de l’établissement et être scolarisé dans son établissement de secteur) et 211,70 € en cas de non-respect de ces critères.

 

Le transport scolaire sur le ressort territorial de la COBAN

Il était également question, lors de ce Conseil, d’approuver la convention définissant les modalités de la coopération entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la COBAN relative au transport des élèves :

  • domiciliés dans une commune membre de la COBAN et utilisant un service de la Région pour rejoindre leur établissement situé à l’intérieur du ressort territorial de la COBAN ;
  • domiciliés hors du ressort territorial de la COBAN et utilisant un service intégralement compris dans le ressort territorial relevant de la COBAN pour rejoindre ou repartir d’un établissement scolaire situé à l’intérieur du territoire communautaire ;
  • en garde alternée, avec un parent résidant dans le ressort territorial de la COBAN et un autre dans le ressort de la Région Nouvelle-Aquitaine.

La rémunération forfaitaire entre les deux collectivités est fixée à 1 082 € pour les deux premiers cas et 541 € pour le troisième cas. Les familles s’acquitteront de la part familiale fixée par la COBAN (1er et 3ème cas) ou par la Région (2nd cas), conformément à leur règlement de transport respectif.

 

Le transport scolaire des élèves de primaire

L’ensemble des élus communautaires a également validé, à l’unanimité, le maintien de la délégation aux communes du transport scolaire des élèves du primaire. En effet, une convention de délégation de compétence du Département de la Gironde, puis de la Région Nouvelle-Aquitaine aux communes désignées comme autorités organisatrices de second rang, signée en 2012 arrive à son terme. Cette délégation porte sur 18 circuits et 6 communes (Arès et Mios ne proposent pas de transport scolaire). La COBAN fait le choix ici de maintenir cette délégation de compétence. La COBAN reste en charge de la politique générale des transports scolaires, de la conclusion des contrats et participe au coût du service, sur la base de la différence entre le coût du service et les recettes. Les communes prennent en charge l’organisation quotidienne, les relations avec les usagers et la tarification et la perception des recettes. Cette convention, signée avec chacune des 6 communes concernées, sera conclue pour une durée d’un an, tacitement renouvelable.

 

Prolongation d’un an du contrat de concession

Le Conseil Communautaire s’est positionné sur le renouvellement pour une durée d’un an du contrat de concession, dans le cadre de la Délégation de Service Public (DSP), pour laquelle la Région était engagée. En effet, la COBAN s’est substituée, en matière de transport scolaire, à la Région depuis le 1erjanvier 2018. Le contrat de DSP arrivant à son terme le 31 août 2019, le prolongement d’un an dudit contrat permettra à la COBAN de réaliser les études et mener les procédures nécessaires à l’amélioration et au renouvellement des circuits de transport scolaire.

 

Réalisation d’une nouvelle piste cyclable entre le bourg de Marcheprime et le hameau de Biard

Il était également question, lors de cette séance, de signer une convention d’occupation avec le Département de la Gironde, dans le cadre de la réalisation d’une piste cyclable, entre le bourg de Marcheprime et le hameau de Biard. En effet, une partie de l’emprise se situe sur la route départementale n°1250. Les travaux devraient débuter en septembre prochain. Ils s’inscrivent dans la politique de mobilité voulue par les élus, marquée par le développement des pistes cyclables, afin d’inciter à l’usage des modes alternatifs à la voiture et favoriser la pratique du vélo.

Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin

Signature officielle du bail emphytéotique

Le 14 juin dernier, Nathalie LE YONDRE, Maire d’Audenge, a signé officiellement la promesse de bail pour l’implantation d’un parc photovoltaïque, en lieu et place du site réhabilité du centre de stockage des déchets d’Audenge (40 ha), en présence de Bruno LAFON, Président de la COBAN et d’Olivier VERGNE, Gérant d’EVEO Développements. 

Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin

En février 2018, la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) a publié un appel à manifestation d’intérêt pour le choix d’une développeur de centrales photovoltaïques pour la mise en œuvre d’installations sur les sites réhabilités du centre de stockage de déchets d’Audenge (40 ha) et les anciennes décharges d’Andernos-les-Bains (4 ha), Biganos (lieu-dit Bois de Caubet, 2,8 ha) et Mios (lieu-dit Cassadotte, 2,2 ha).

Ce projet intercommunal s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique (Loi ALUR) et de la labellisation « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » (TEPCV) que possède le territoire du Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre.

A la suite de l’analyse des dossiers déposés par des développeurs de centrales photovoltaïques, le choix des élus de la COBAN s’est porté sur le groupement EVEO/LANGA, fort de son expérience sur 21 sites en France. Le groupement prendra en charge l’ensemble du projet, de la conception à son exploitation, au travers de la signature d’un bail emphytéotique avec la COBAN.

Le permis de construire a été déposé en octobre 2018, s’en est suivie une phase d’enquête publique, qui s’est achevée le 5 mars 2019.

A la suite de l’avis favorable de la Commission de Régulation de l’Energie et de la signature du bail emphytéotique, 21 mois de travaux seront nécessaires. La mise en production pourrait intervenir au 3ème trimestre de 2021.Projet de centrale photovoltaïque à Audenge : signature du bail emphytéotique le 14 juin